Frais de notaire

Les frais de notaire pour un achat immobilier

Les frais d'actes notariés, communément appelés les « frais de notaire » en ce qui concerne les achats immobiliers, sont régis par la réglementation et notamment par les décret et arrêté du 26 février 2016. Ces textes fixent les barèmes des émoluments du notaire pour une période transitoire qui prendra fin en février 2018.

VEFA : frais de notaire et revente en TVA

Les frais de notaire sont moins élevés sur un bien acquis en VEFA que sur un immeuble déjà construit. Cela tient au fait que les logements neufs, qui sont soumis à la TVA, supportent une taxe de publicité foncière réduite par rapport aux logements anciens. Au final, il faudra donc compter un taux global de 2 à 3% dans le neuf et de 7 à 9% dans l'ancien. Voir plus d'infos sur les frais de notaire.

Immobilier : achat ou investissement

Les frais de notaire pour un achat immobilier - Les frais d'actes notariés, communément appelés les « frais de notaire » en ce qui concerne les achats immobiliers, sont régis par la réglementation et...

Prêt immobilier : crédit et capacité d'emprunt pour son logement

Les frais de notaire pour un achat immobilier - Les frais d'actes notariés, communément appelés les « frais de notaire » en ce qui concerne les achats immobiliers, sont régis par la réglementation et...

Actualités Frais de notaire

Un château de cartes

Immobilier : quelles perspectives pour 2017 ?

L'effet d'aubaine a fortement influé sur le marché immobilier. Qu'il s'agisse de la construction ou de l'ancien, les promoteurs et réseaux d'agences immobilières ne cachent pas leur satisfaction. Les banques aussi ont empilé les dossiers : la production de crédit a atteint 24 milliards d'euros en octobre selon la Banque de France, là encore un nouveau record (1), grâce à l'afflux de demandes de renégociations. Les effets cumulés des taux bas, des durées de prêt qui s'allongent et de l'élargissement du Prêt à taux zéro (PTZ) ont aussi permis de confirmer le retour des primo-accédants. Sans oublier la baisse, limitée, des frais de notaires.

Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Accession à la propriété : un sondage pointe des prix encore trop élevés et des banques trop frileuses

[Près de deux Français sur trois jugent difficile d'accéder à la propriété. Ils citent, parmi les principaux freins, des prix de l'immobilier trop élevés, des banques qui ne prêtent pas aisément et des frais de notaire importants, selon une étude menée par lfop.] A la question « Selon vous, est-il aujourd'hui facile de devenir propriétaire ? », près des deux tiers des personnes interrogées (65%) ont répondu par la négative, lors d'une enquête Ifop (1) pour le courtier en crédit Cafpi publiée…

sigle notaire

Immobilier : que va changer la baisse des frais de notaires ?

[A compter du 1er mai 2016, et pour une période transitoire de deux ans, les notaires vont devoir appliquer de nouveaux barèmes, à la baisse, pour leurs émoluments. Cette disposition de la loi Macron a pour objectif des tarifs aux « coûts pertinents du service rendu et une rémunération raisonnable ». Elle permettra aux Français de faire des économies de quelques dizaines d'euros.] Émoluments, honoraires, frais… Pour l'ensemble de leurs prestations, les notaires doivent appliquer des prix selon…

Un rendez-vous en agence bancaire

Prêt immobilier : peut-on encore emprunter sans apport personnel ?

« Au niveau de l'apport, vous pensez mettre combien ? » Si elle peut être formulée différemment, cette question est systématique lors des rendez-vous crédit immobilier en agence bancaire. Le conseiller clientèle cherche alors à connaître le montant de l'épargne accumulée par le ménage emprunteur, et la somme qu'il compte mobiliser pour l'opération. Disposer d'un apport apparaît a priori comme une condition sine qua none pour obtenir un prêt, a minima pour couvrir les frais de notaire et de garantie. Et pourtant : plus d'un crédit à l'habitat sur dix fait actuellement l'objet d'un « surfinancement » selon le régulateur bancaire (1), c'est-à-dire que la banque finance, « outre l'acquisition, les frais de notaire et/ou de garantie ».

Forum Frais de notaire

Négociation des frais de notaire

Cdlt. :sourire: [Message de Manu215] Quand j'ai acheté mon précédent (et premier) appartement dans l'ancien, j'étais encore jeune interne des hôpitaux et j'ai demandé s'il y avait possibilité de négocier les frais de notaires. La réponse du notaire a été clairement NON. Plus de la moitié de ce qu'on appelle les frais de notaires partent aux Impôts, le reste c'est la rémunération de son travail. Donc mon expérience avec les notaires est assez claire...:sourire:

Frais de notaire abusfis par la banque

Ce que vous appelez (à tort) "frais de notaire" sont les frais d'acte notarié résultant de la rédaction du contrat authentique de vente/achat et qui, en réalité, sont en majeure partie composés de taxes et coûts des diverses formalités nécessaires; les honoraires du notaire ne sont que très minoritaires.

Plusieurs prêts pour une seule acquisition immobilière -> TEG et frais notariés

[Message de EcceLex] L'hypothèse est la suivante : - L'achat d'un appartement au moyen de 2 prêts immobilier ; - Le montant des frais notariés est connu avant la signature des offres de prêt. Comment répartir le montant des frais notariés entre les 2 prêts pour les inclure dans les 2 calculs de TEG ? En l'espèce les prêts sont de 60 000 et 67 000 € et les frais notariés de 12 200 €. Faut-il inclure 12 000 € de frais dans le prêt n° 1 ET le prêt n° 2 et donc compter au total 24 400 € de frais…

TEG et frais de Notaire

2) - Quand cette garantie réelle immobilière est un privilège de prêteur de deniers, l'acte authentique d'acquisition et l'acte de prêt ne font qu'un seul et même acte si bien que dans les "charges liées aux garanties ainsi que les honoraires d'officiers ministériels" il y en a une partie qui concerne précisément la garantie et une autre partie qui concerne seulement l'acquisition - par exemple les fameux "frais de notaire".