Crowdfunding

Actualités Crowdfunding

Un chariot et du code informatique

Prêt participatif : plateformes et Caisse des dépôts testent la blockchain

Depuis le 1er octobre dernier, les bons de caisse ont été remplacés par les minibons sur le marché des prêts participatifs. Suite à la publication du décret fixant de nouveaux seuils d'investissement pour le crowdfunding, le ministre de l'Economie de l'époque, Michel Sapin, évoquait une réflexion concernant les conditions dans lesquelles « les minibons peuvent être émis et transmis en utilisant la blockchain ». La blockchain, ou « chaîne de blocs » selon la terminologie officielle française, est un registre de transactions numériques, qui est notamment utilisé pour gérer, sécuriser et tracer les échanges de cybermonnaies, comme le Bitcoin.

Une foule formant le signe "euro"

Financement participatif : la collecte du crowdfunding en hausse de 40% en 2016

Sur ce montant global, le financement participatif s'est taillé la part du lion avec une collecte de 233,8 millions d'euros, en progression de 40%. « Il y a un décollage très manifeste », résultat d'une « dynamique assez collective qui s'est mise en place depuis 2014 pour que le secteur émerge durablement en France », a estimé auprès de l'AFP, Nicolas Lesur, président de l'association Financement Participatif France.

Nicolas Lesur

Le crowdfunding peut-il passer la seconde ?

Deux ans après son entrée en vigueur, le cadre réglementaire du crowdfunding a fortement évolué : doublement des plafonds pour le prêt et l'investissement participatifs, lancement des minibons, etc. Nicolas Lesur, président de l'association Financement participatif France (1), estime toutefois qu'il faudra des incitations fiscales pour que l'épargne participative séduise réellement le grand public.

Croissance du crowdfunding

Crowdfunding : les nouveaux plafonds d'investissement en vigueur

L'association Financement participatif France (FPF) ne boude pas son plaisir. Dans un communiqué, ce groupement de plateformes parle de « deuxième réforme du financement participatif ». La première étant celle du 1er octobre 2014, qui avait instauré un cadre réglementaire pour le crowdfunding. L'an passé, le groupement en question avait élaboré 15 propositions pour soutenir le développement de ce jeune secteur. Quelques mois plus tard, le 29 mars, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron promettait le rehaussement de plusieurs seuils, dont le doublement du plafond pour les prêts participatifs.

Forum Crowdfunding

crowdfunding immobilier...et risque

http://patrimoine.lesechos.fr/placement/crowdfunding/0211704258353-accident-de-parcours-pour-le-crowdfunding-immobilier-2058198.php# [Message de poam5356] Il est vrai que ce n'est pas le promoteur qui est en faillite, mais son autre (ou une de ses autres) société qui fabrique des modules en bois destinés aux maisons dont il assure la construction.

Avis marchand de biens

D'accord donc c'est bien du au fait que les banques prennent leurs temps pour analyser scrupuleusement chaque dossier afin de diminuer le risque. Oui cependant le financement participatif est très peu répandu chez les marchands de biens. [Message de ecarrion] Et quand est t'il des lignes de crédits ? est ce courant pour un marchand de biens ou beaucoup trop risqué pour la banque ? [Message de poam5356] Dslé, là je ne sais pas répondre! [Message de hargneux] En fonction des banques, un marchand de biens n'est pas géré comme un particulier qui emprunte pour une acquisition à titre de résidence principale mais plutôt comme une entreprise.

les solutions de "placement" à revenus ou intérêts mensuels ?

J'ai beau cherché, je n'ai trouvé que les solultions de crowdfunding/financement participatif (si tenté qu'on est réussi à choisir un bon projet).

Bolden????

je connais très bien Bolden et les autres plateformes de financement participatif. Je suis également membre sur le site de la communauté Crowdlending.fr que je vous recommande vivement pour ceux qui s'intéressent au financement participatif.

Autres articles

Crowdfunding ou le financement participatif

L'environnement législatif et réglementaire est opérationnel en France depuis octobre 2014, avec notamment l'entrée en vigueur de l'ordonnance de mai 2014 relative au financement participatif (1) qui a créé les statuts de « conseiller en investissement participatif » et d'« intermédiaire en financement participatif » et ainsi mis fin au monopole des banques pour la distribution de crédit.

Prexem (présentation de l'établissement)

Prexem est une plateforme de financement participatif permettant aux particuliers de prêter de l'argent aux entreprises françaises. Le site de crowdfunding met en avant un « fonds de protection » destiné à rassurer les prêteurs face au risque de défaillance des emprunteurs.

Investir en crowdlending

Pour investir ses premiers euros en crowdlending, il faut évidemment commencer par s'inscrire sur une plateforme de financement participatif. Plusieurs critères peuvent être utilisés pour sélectionner cette plateforme : spécialisée (développement durable, immobilier...) ou généraliste, taux fixé ou déterminé aux enchères, présence d'une assurance ou non, prime de bienvenue ou pas... Un critère important réside dans l'ancienneté de la plateforme avec le montant des financements en cours ainsi que le taux de défaut constaté (voir tableau ci-dessus).

Les Intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP)

Les intermédiaires en financement participatif et les conseillers en investissement participatif ne sont pas considérés, non plus, comme des IOBSP (voir la page crowdfunding). Ils doivent cependant, comme les IOBSP, être inscrits au registre unique d'immatriculation de l'ORIAS.